Richard Dawkins

Beaucoup de gens pensent que «ce qui est complexe n'a pas pu apparaître par hasard.» Dans le même temps, ils «finissent ce "apparaître par hasard" comme synonyme de "apparaître sans dessein délibéré".» Il s’ensuit «qu'ils voient dans l'improbabilité la preuve d'un dessein.» Pourtant, «depuis Darwin, il n'est plus vrai de dire que (...), tout ce qui évoque un plan de conception émane nécessairement d'un dessein. Les résultats de l'évolution par sélection naturelle donnent à s'y méprendre l'illusion d'un dessein, jusqu'à des niveaux prodigieux de complexité et d'élégance.» Par ailleurs, il est «parfaitement plausible qu'il n'existe pour l'univers qu'une seule façon d'être. Mais pourquoi cet agencement unique devait-il être celui nécessaire à notre future évolution ? Pourquoi fallait-il qu'il soit ainsi, ayant presque l'air d'être comme si, selon les termes du physicien théoricien Freeman Dyson, "il devait savoir que nous allions venir ?"(...) Dans sa forme la plus générale, la réponse anthropique est que l'on peut discuter de cette question uniquement dans un univers capable de nous produire.»