Antonio Damasio

«Nous pouvons éduquer nos émotions mais pas les supprimer entièrement, et les sentiments que nous avons en nous témoignent bien que nous n'y parvenons pas.» Par ailleurs, «il est également possible de distinguer conscience et esprit: la conscience est la partie de l'esprit qui a trait au sens manifeste que l'on a de soi et que l'on a de connaître. Il faut plus pour l'esprit que la seule conscience, et il peut y avoir esprit sans conscience.» Mais, «les mécanismes à l'origine de la conscience ont perduré parce que le fait de savoir qu'on éprouve une émotion présentait une utilité.» Et de fait, «un dispositif capable de maximiser la manipulation effective d'images au service des intérêts d'un organisme particulier a dû procurer d'énormes avantages.» Plus précisément, la conscience «établit entre la machinerie biologique de la régulation de la vie et la machinerie biologique de la pensée» un rapport qui «permet à son tour l'apparition d'une préoccupation individuelle omniprésente à travers toutes les formes d'activité mentale, susceptible de rassembler tous les processus de résolution des problèmes et d'inspirer des solutions à ces derniers.»