img005

Gregory Bateson pose que «pour être stochastique, un processus a besoin non seulement dune source de hasard, mais aussi dun comparateur intrinsèque appelé “lection naturellequand il sagit de l’évolution, et “préférence” ou “renforcementquand il sagit de la pensée.» Partant, processus dapprentissage et pensée créatrice suivent le même schéma que l’évolution dans la nature: «ce qui peut être appris à un moment donné est limité ou facilité par ce qui a été appris antérieurement, de sorte quil y a en fait un apprentissage à l’apprentissage, la limite de ce qui peut être changé immédiatement pour répondre à une nécessité du milieu étant in fine fixée par la constitution génétique.» Dans le même ordre d'idées, «le conservatisme senracine dans la cohérence et la compatibilité, lesquelles vont de pair avec (…) la rigueur dans le processus mental.() Et le paradoxe, le dilemme qui nous embarrasse et nous consterne lorsque nous songeons à corriger ou à combattre lobsolescence, est simplement la crainte de devoir perdre cohérence, clarté, compatibilité et même santé de l’esprit, si nous laissons s’en aller l’obsolète.»