30 janvier 2018

Bernard Rimé, Le partage social des émotions

  Selon Bernard Rimé, «les gens ne peuvent se satisfaire de sentiments misérables pour eux-mêmes. Dans cette perspective, leur action leur paraîtrait dérisoire et ils en éprouveraient nécessairement une anxiété massive. Il faut donc élaborer une théorie implicite de sa propre valeur.» Dans le même ordre d’idée, «les gens raisonnent et se comportent comme si le monde était naturellement régi par un principe de justice.(…) Chaque jour, des accidents se produisent et des maladies se déclarent un peu partout. Si on accepte qu'ils... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

Claude Rivière, Les rites profanes

  Avec Claude Rivière on conviendra que «le rite institue en ce qu’il sanctionne et sanctifie un ordre établi.» Dès lors, «le sacré religieux, comme le sacré politique ou social» désignerait «le mythe ou l’assurance intime (…) d’une totalité qui assumerait la charge de ce dont je ne suis pas responsable. Manière de théoriser l’impuissance.» Car, «cette force fascinante et terrifiante, les peuples lui attribuent des contenus divers: génies, Dieu, Auguste, valeurs métaphysiques, puissances supérieures mythifiées appartenant au... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Richard Rorty, L’espoir au lieu du savoir

  Les pragmatistes comme Richard Rorty «pensent que la recherche de la certitude, même si on la considère comme un but à atteindre à long terme, n’est qu’une tentative de fuir le monde.» Ils rejettent de même «l’idée que l’on puisse “découvrir la nature intrinsèque de la réalité physique” et celle que l’on puisse “clarifier nos obligations morales inconditionnelles”, parce que l’une et l’autre présupposent l’existence de quelque chose de non relationnel, quelque chose qui serait à l’abri des vicissitudes du temps et de... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 04:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Clément Rosset, Schopenhauer,philosophe de l’absurde

  Ce que Clément Rosset voit «d’original dans la réfutation schopenhauerienne de la liberté, c’est qu’elle se fonde sur la qualité humaine qui semble à première vue le reflet même de sa liberté, et la meilleure preuve qu’on en puisse donner — la volonté.(…) Cette volonté, dans laquelle on voyait le signe de l’indépendance, est tout au contraire le lieu précis de la servitude.» À ce propos, «lorsque nous nous interrogeons sur les mouvements de notre corps,(…) nous faisons l’expérience personnelle de (…) cette motivation cachée... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 04:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Éric Sadin, L'humanité augmentée

  Éric Sadin avertit le monde moderne d’une «emprise symbolique du "génie électronique", qui s'impose et s'étend par la force de ses innombrables "miracles quotidiens", se révélant dorénavant comme une sorte d'entité religieuse diffuse et impersonnelle,» suscitant «une foi ambiante en un "réenchantement possible du monde".» De sorte qu’un «mouvement de "délégation" non délibéré (...) s'est peu à peu constitué, à l'attention de "systèmes intuitifs" ou d'une sorte d'humanité parallèle chargée d’œuvrer à la "bonne conduite" du... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 04:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Denis Salas, La volonté de punir

  Denis Salas montre que «dans des sociétés où le collectif est fort, l'individu blessé n'est touché que par l'enveloppe de son groupe qui circonscrit son identité.(…) Dans des sociétés démocratiques, l'individu émancipé est moins protégé par des institutions qui règlent son destin.» Or, «le statut de victime lui offre un "capital imaginaire"», en vertu duquel «ce qui compte est non la généralité de l'infraction mais la singularité de la victime, non une accusation encadrée par une procédure mais un affect exacerbé par la... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 04:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

J.-P. Sartre, L’existentialisme est un humanisme

  Jean-Paul Sartre soutient que «l’homme sera d’abord ce qu’il aura projeté d’être. Non pas ce qu’il voudra être. Car ce que nous entendons ordinairement par vouloir, c’est une décision consciente, et qui est pour la plupart d’entre nous postérieure à ce qu’il s’est fait lui-même.» C’est-à-dire à «un choix plus originel, plus spontané que ce qu’on appelle volonté.» Et à partir duquel, «je crée une certaine image de l’homme que je choisis», de sorte que «en me choisissant, je choisis l’homme.» Il s’ensuit, selon Sartre, que... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 04:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Christoph Schönborn, Hasard ou plan de Dieu ?

  Contre les matérialistes, Christoph Schönborn note que «c'est bien parce qu'il est doté d'un esprit qu'un homme peut développer des théories qui ramènent cet esprit à la matière !» Certes, poursuit-il, «il est légitime, et on peut le justifier méthodiquement, d'exclure la question du but, de la recherche de finalité, parce que l'on voit la nature d'une certaine manière. Mais il n'est pas légitime, je dirais même qu'il n'est pas rationnel, d'en déduire qu'il n'y a pas de finalité.» Et de demander «que serait cette Évolution,... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 04:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Isabelle Schulte-Tenkhoff, Potlatch: conquête et invention

  Isabelle Schulte-Tenkhoff souligne que «la pérennité du potlatch en tant que modalité de l'échange cérémoniel met au défi l'anthropologie, dans la mesure où elle fait état de l'existence d'un autre ordre que celui préconisé par (...) la logique dominante des idées, qui assure précisément la cohérence et la continuité du système industriel.» Dans ce sens, «ce type de rapports aux choses et à autrui légitime, en fait, l'existence des communautés indiennes là où elles se trouvent, de surcroît en apparent anachronisme.(…) Ainsi... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 04:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Harold Searles, L'effort pour rendre l'autre fou

  Harold Searles a cette formule: «il faut que le thérapeute s'habitue à ce que le patient joue de la lyre pendant que Rome brûle.» Pour se rendre compte petit à petit «que les communications affolantes du patient, maintenant que la découverte de leur signification sadique ("rendre fou") lui a permis de les voir sous un autre jour, comportent au fond un élément de jeu qui est sain,(…) c'est le chaos du jeu que peuvent partager une mère et son enfant (ou deux petits enfants).» Alors, «en s'identifiant à ce thérapeute stable et... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 04:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]