30 janvier 2018

Edgar Morin, Introduction à la pensée complexe

  Selon Edgar Morin, «concevoir tout objet et entité comme clos entraîne une vision du monde classificationnelle, analytique, réductionniste.(...) Mais nous avons la possibilité d’avoir des méta-points de vue. Le méta-point de vue n’est possible que si l’observateur-concepteur s’intègre dans l’observation et dans la conception.» Ainsi, un «principe dialogique nous permet de maintenir la dualité au sein de l’unité.» Par exemple, «chaque cellule de notre organisme contient la totalité de l’information génétique de cet organisme.... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

Mormin & Viguier, Adler et l’adlérisme

  Selon Mormin et Viguier, la notion adlérienne de “compensation“ désigne «un des moteurs essentiels de l’action et correspond à cette dynamique du vivant d’aller toujours vers un Plus, un Mieux pour échapper à l’insécurité.» Mais, « chez le sujet “nerveux”, inadapté, névrosé, psychotique ou autre, il apparaît que tous ses efforts sont dirigés vers un but qui n’est pas celui du commun des mortels. Toute son énergie s’épuise pour un monde d’illusions fictif, différent du nôtre.(…) Le vécu trop intense de son infériorité... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Emmanuel Mounier, Le personnalisme

  Emmanuel Mounier en convient, «l'homme peut vivre à la manière d'une chose. Mais comme il n'est pas une chose, une telle vie lui apparaît sous l'aspect d'une démission.» De son côté, «l'homme du divertissement vit comme expulsé de soi, confondu avec le tumulte extérieur: ainsi l'homme prisonnier de ses appétits, de ses fonctions, de ses habitudes, de ses relations, du monde qui le distrait.» En fait, «la vie personnelle commence avec la capacité de rompre le contact avec le milieu, de se reprendre, de se ressaisir, en vue de... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

J.D. Nasio, L’inconscient,c'est la répétition

  Pour J.-D. Nasio, «être contraint à extérioriser le passé refoulé, et ce à maintes reprises, est une poussée plus irrésistible que la tendance au plaisir.» Car, «à chaque répétition, instruit par l'expérience, j'accrois mes connaissances, j'apprends à relativiser; et enfin je consolide mon identité parce qu'à force de répéter je confirme que je suis le même hier et aujourd'hui.» Cependant, ce «qui nous conduit à répéter la même manière d'aimer et de souffrir avec l'amour, la cause qui nous entraîne à revenir inlassablement... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Nelkin & Lindee, La mystique de l’ADN

  D. Nelkin et S. Lindee soulignent «la connotation religieuse qui imprègne les représentations de l’ADN promues (…) dans les textes de vulgarisation» et qui «alimente les narrations typiques de l’essentialisme génétique pour lesquels cette structure moléculaire possède (…) un statut culturel semblable à celui de l’âme dans la Bible.» De sorte que «l’ADN semble être la notion pertinente pour examiner les problèmes de la morale, de la personnalité et du statut social des individus.» En effet, «le génome se présente comme une... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Karl Popper, Toute vie est résolution de problèmes

  Pour Karl Popper, «l'improbabilité de la coïncidence de la vie avec un environnement possible pour elle, c'est-à-dire adapté, est sans doute aussi grande que celle de l'apparition de la vie elle-même.» Car, «l'adaptation de la vie à son environnement représente en effet une espèce de connaissance.(...) Nous pouvons, si nous le voulons, décrire carrément la vie comme une résolution de problème, et les organismes vivants comme les seuls êtres complexes de l’univers qui résolvent des problèmes. » En effet, « il y a... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

Louis Quéré, L'erreur dans la cognition sociale

  in La sociologie cognitive (collectif)   Louis Quéré constate qu'en société, «il y a assurément un devoir faire qui n'est pas spécifié par des règles. Par quoi l'est-il alors ? Tout simplement par la "situation d'engagement" dans laquelle se trouve l'agent lorsqu'il agit.» Car, les agents sociaux «attendent normativement les uns des autres (…) qu'ils se sentent tenus par ce genre particulier de faits que sont les "faits naturels de la vie en société", à la définition desquels tout un chacun est supposé adhérer.»... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Reboul & Moeschler, La pragmatique aujourd’hui

  Reboul et Moeschler notentque «l’attribution d’états mentaux à autrui est indissociable de l’usage du langage», et que cette “stratégie de l’interprète“ «permet de passer du simple décodage, qui ne livre qu’une interprétation partielle des phrases, à leur interprétation complète.» Laquelle «revient à l’attribution, à son locuteur, d’une intention globale.» Dès lors, «plus cette intention globale est facile à construire (moins son coût de construction est important), plus elle est riche et complexe, plus on aura tendance à... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Hubert Reeves, La Première Seconde

  Hubert Reeves nous explique d’abord que, scientifiquement parlant, «les concepts sont admis à l’échelle de leur rentabilité.(…) L’hypothèse de l’existence de l’électron rend compréhensibles de larges pans de la réalité.(…) Pour cette raison, le physicien admet l’existence des électrons.» Mais, lorsqu’il s’agit de conjectures métaphysiques hasardeuses, «l’être humain (…) est-il mené en bateau par son insatiable désir de “sens”, par son allergie incontrôlable pour l’ “absurde”. Est-il victime de son optimisme viscéral ?»... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Hubert Reeves, Oiseaux,merveilleux oiseaux

  Suivant Hubert Reeves, sans les lois de la physique, «l’Univers n’aurait jamais quitté l’état indifférencié de son magma initial. Pourtant,(…) si leur empire étendait son contrôle déterministe sur tout ce qui se passe, aucune diversité n’existerait dans le monde.» Ainsi, «à chaque cause correspond un effet et un seul, affirmait la physique classique. Non pas un, mais une brochette d’effets possibles, répond la physique quantique. Seules les probabilités de chacun des événements nous sont connaissables.» Toutefois, «les... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]