30 janvier 2018

Pierre Livet, Qu'est-ce qu'une action ?

  Pierre Livet ne doute pas que «l'ancrage [de la] quête de responsabilité est toujours simplement une action dans sa plus grande simplicité: un mouvement qui a pour cause une intention, au moins sous une description de cet événement.» Or, «l'intention d'une action est finalement ce qui répond à la question "pourquoi faites-vous cela ?". "Pourquoi" veut dire: pour quelle raison.(...) Et ce que nous appelons raison de l'action, quand elle est dirigée vers le futur, c'est une justification que nous anticipons (nous avons une... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

Alasdair MacIntyre, Après la vertu

  Dans la lignée d'Aristote Alasdair MacIntyre soutient que «les préceptes qui prescrivent les vertus et proscrivent les vices nous apprennent comment (...) réaliser notre vraie nature et atteindre notre vraie fin. Les défier, c'est être insatisfait et incomplet, manquer ce bonheur rationnel qu'il nous appartient de poursuivre en tant qu'espèce.» Il s'ensuit que «pour produire les biens internes qui sont leur récompense, les vertus doivent être exercées sans souci des conséquences.» Car ces biens «sont le résultat d'une... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Octave Mannoni, Clefs pour l’Imaginaire ou l’Autre Scène

  «Maintenant, dit-on aux enfants, vous savez que les vrais Katcina ne viennent plus danser “comme autrefois” dans les pueblos. Ils ne viennent plus que de façon invisible, et ils habitent les masques les jours de danse de façon mystique.» Et Octave Mannoni de commenter l’initiation hopi: «Il s’agit de la perte de quelque chose qui sera cependant recouvré après transformation, et sous la garantie des autorités.» En comparaison, au théâtre «on dirait que si quelqu’un (un acteur) nous montre qu’on peut jouer ce personnage comme... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Pierre Mannoni, La malchance sociale

  Il est clair, selon Pierre Mannoni, que «le Corps social “absorbe” des quantités d’hommes et de femmes qui sont appelés à jouer un rôle opératoire (énergétique), tandis qu’un certain nombre d’autres, n’ayant que peu ou pas du tout de potentiel énergétique, apparaissent comme résiduels et sont, comme tous les résidus, voués à l’élimination.» On peut observer alors «le déploiement de stratégies automatiques de régulation que le Système mettrait en place, d’une manière quasi universelle, pour assurer son homéostasie.» Et... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Thierry Melchior, La connaissance hypnotique

  in De la science à la philosophie (collectif)   Avec le concept de "proférence" hypnotique, Thierry Melchior met en lumière une «hypnose fermée, quotidienne, accrochée à nos rôles, nos statuts et nos croyances.» Dans laquelle si, par exemple, «un journaliste fait le commentaire en direct d’une séance au Parlement, il pourra avoir le sentiment que sa phrase “La séance est levée” a une fonction purement descriptive, purement constatative, et il en ira de même pour ses auditeurs.» Or, «si l’on se trouvait à une période... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Stanley Milgram, Soumission à l'autorité

  Stanley Milgram fait remarquer que «chacun de nous a tendance à accorder plus d'importance à l'autorité qu'à l'individu. Nous voyons en elle une force impersonnelle dont les diktats l'emportent sur le souhait ou le désir d'un simple mortel.» Il trouve ainsi «par trop simpliste de se représenter le défenseur d'une noble cause comme un individu en lutte perpétuelle avec l'autorité malveillante. La vérité est que l'essentiel de sa noblesse, les valeurs qu'il oppose à l'autorité malveillante ont elles-mêmes leur origine dans... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

Marvin Minsky, La société de l’esprit

  Marvin Minsky pose que «l’une des fonctions du Moi est de nous empêcher de changer trop rapidement.(…) Nous ne réaliserions jamais grand-chose, parce que nous ne pourrions pas nous fier à nous-mêmes.» Il observe surtout que «nous passons toute notre vie à chercher des systèmes de commande de nous-mêmes (...), tout comme les sorciers des temps anciens recouraient à des rites pour jeter leurs sorts.» Et insiste sur cet aspect intuitif et empirique de l’esprit en faisant remarquer que dans la pratique «si quelqu’un vous... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Montangero & Maurice-Naville, Piaget ou l’intelligence en marche

  Selon Montangero et Maurice-Naville, «l’idée centrale de Piaget est que le développement est une “évolution dirigée par des nécessités interne d'équilibre”.» Un double mécanisme opère, où «le pôle accommodateur exprime la contrainte du réel et permet au sujet de se plier aux exigences du milieu.» Entre autre, «l’accommodation au point de vue des autres permet à la pensée individuelle de se situer dans un ensemble de perspectives, assurant ainsi son objectivité et réduisant son égocentrisme.» D’ailleurs,... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

L. Monteils-Lang, Perspectives antiques sur la philosophie du consentement

  in Consentir: domination, consentement et déni (collectif)   Selon Laetitia Monteils-Lang, «la psychologie d'Aristote (...) définit les critères de l'acte consenti, compris non pas comme l'acte dont le principe serait la volonté, mais comme ce qui peut être attribué à un agent.(...) Le consentement, absent du principe de l'action, refait surface dans sa considération rétrospective.» Au contraire pour les stoïciens, «en consentant, je dis oui au Tout, je m'inscris dans ce Tout. Je me recentre sur moi-même, et en même... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Richard Moran, Autorité et aliénation

  Richard Moran observe que «dans le cas ordinaire de l'action intentionnelle, je ne "bouge pas mon corps" comme je pourrais bouger une pièce d'équipement, et je ne me rapporte pas non plus à mes attitudes comme à un mobilier mental à organiser.(...) Il est essentiel que la responsabilité spécifiquement en première personne envers son propre désir ne soit pas instrumentale.» Car en général, nous escomptons d’une personne, «parfois avec ardeur, qu'elle pense occuper une position où elle exprime ses sentiments et ses... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 03:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]