30 janvier 2018

Christiane Chauviré, Ludwig Wittgenstein

«Pour Valery, le mot courant prend une vertu magique sitôt que le philosophe l'utilise. Wittgenstein ne pense pas autrement,» toutefois, il «fait remarquer (à propos de la métaphysique) que parfois "l'élimination de la magie a le caractère de la magie".(...) Il s'agit pour lui de détecter même en science le phénomène de la croyance inconditionnelle, de combattre ce besoin irrationnel de vénération, cette exigence infantile de merveilleux, cette quête désespérée de la profondeur. Toute la critique wittgensteinienne de l'explication... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 01:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

Jean-Pierre Cléro, Qu'est-ce que l'autorité ?

  «Les idées abstraites sont le produit d'un étrange renversement qui fait que les idées particulières, seules "réelles", nous apparaissent spéculairement comme les cas particuliers d'un fantasme.» Dès lors, on caractérisera ainsi «la formation d'une autorité: le renversement de l'inexistant en quelque chose qui est plus réel, par sa force symbolique, que les existants qui l'ont conditionné.» De cette façon, «l’autorité fabrique un abri contre la violence du réel; elle est un échange ou une substitution de dominations.(…)... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 02:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Rémi Clot-Goudard, L'Explication ordinaire des actions humaines

    «Les conduites et les discours ne reçoivent pas leur sens de quelque chose qui se trouve "dans la tête" des agents ou des observateurs, mais de leur arrière-plan social et institutionnel.(...) La plupart du temps je n'ai pas besoin d'interpréter ce que l'on me dit car je le comprends» et «nous nous comprenons parce que nous avons appris à agir selon des formes communes.(...) "Comment pouvez-vous être jamais certain qu'un homme est réellement triste ?", demande le sceptique. "Qu'appelez-vous tristesse ?",... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 02:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Laurent Cordonnier, L’échange,la coopération et l’autonomie des personnes

  in À qui se fier (Revue du MAUSS, N° 4)   Au cours de relations humaines, «la coopération pourrait se révéler plus absurde encore que la défection. Le risque est gros, en effet, de se retrouver seul à coopérer.» Dans cette perspective, «l’action humaine ne consiste pas d’abord à “employer des moyens pour atteindre des fins”.» Mais plutôt «à offrir à l’attention des autres un principe d’action grâce auquel ils puissent s’expliquer notre comportement.» Dans le même temps, «l’exigence d’être rationnel pour l’autre, et... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 02:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Antonio Damasio, L’erreur de Descartes

  Les sociopathes «sont l’exemple même de cette tête froide dont on nous dit qu’elle est indispensable si l’on veut prendre de bonnes décisions.(...) En fait, ils représentent une autre sorte de cas où l’affaiblissement de la faculté de raisonnement est accompagné d’une diminution, ou de l’absence, de la capacité de ressentir des émotions.(...) La sélection naturelle a dû favoriser une organisation du cerveau dans laquelle les systèmes impliqués dans le raisonnement et la prise de décision sont étroitement interreliés avec... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 02:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Antonio Damasio, L’Autre Moi-Même

  La conscience «aide à optimiser les réponses données aux conditions environnementales.(…) Il est ainsi devenu possible d'envisager l'avenir et de suspendre ou d'inhiber des réponses automatiques. Une gratification en suspens est un exemple de cette capacité évolutive nouvelle.» Ainsi, «en matière d'addiction aux drogues (...) pour réussir à dire non, il faut une longue préparation consciente.» Cela revient à décrire la volonté consciente comme le "marqueur somatique de l'autorité personnelle, une émotion qui certifie que le... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 02:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

Antonio R. Damasio, Le Sentiment même de soi

  «Nous pouvons éduquer nos émotions mais pas les supprimer entièrement, et les sentiments que nous avons en nous témoignent bien que nous n'y parvenons pas.» Par ailleurs, «il est également possible de distinguer conscience et esprit: la conscience est la partie de l'esprit qui a trait au sens manifeste que l'on a de soi et que l'on a de connaître. Il faut plus pour l'esprit que la seule conscience, et il peut y avoir esprit sans conscience.(...) Les mécanismes à l'origine de la conscience ont perduré parce que le fait de... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 02:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Richard Dawkins, Le gène égoïste

  «Nous sommes tous des machines à survie pour le même type de réplicateurs (les molécules appelées ADN)». Toutefois, «nous, c’est-à-dire nos cerveaux, sommes suffisamment séparés et indépendants de nos gènes pour nous rebeller contre eux.(...) Nous devons enseigner à nos enfants à se comporter de manière altruiste car nous ne pouvons espérer que cette qualité fasse biologiquement partie d’eux-mêmes.» La culture représenterait le relais de la génétique par une autre sorte de réplicateurs, les mèmes, que N.K. Humphrey... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 02:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Richard Dawkins, Pour en finir avec Dieu

  Beaucoup de gens pensent que «ce qui est complexe n'a pas pu apparaître par hasard.(...) [Ils] définissent ce "apparaître par hasard" comme synonyme de "apparaître sans dessein délibéré".(...) Ils voient dans l'improbabilité la preuve d'un dessein.» Pourtant, «depuis Darwin, il n'est plus vrai de dire que (...), tout ce qui évoque un plan de conception émane nécessairement d'un dessein. Les résultats de l'évolution par sélection naturelle donnent à s'y méprendre l'illusion d'un dessein, jusqu'à des niveaux prodigieux de... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 02:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Alain de Botton, Du statut social

  «La compagnie des snobs a le pouvoir d’exaspérer et d’attrister parce que nous sentons que bien peu de ce que nous sommes en profondeur (c’est-à-dire, de ce que nous sommes en dehors de notre statut social) sera capable d’influer sur leur attitude envers nous.(...) Peut-être ce caractère conditionnel de leur estime ou affection nous peine-t-il parce que l’amour adulte garde pour modèle l’amour inconditionnel d’un parent pour un enfant.(…) Ce n’est que plus tard, quand on grandit, que l’affection commence à dépendre de ce... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 02:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]