30 janvier 2018

Elisabeth Anscombe, L'intention

Elisabeth Anscombe distingue «la connaissance de ce que l'on fait sans recours à l'observation, et la connaissance de ce qui arrive exactement à un moment donné, par exemple au matériau sur lequel on travail. L'une est pratique, l'autre spéculative.» Ainsi, «quelqu'un qui n'aurait pas d'yeux pourrait continuer d'écrire avec un stylo qui n'aurait plus d'encre.(…) Sans les yeux, il sait ce qu'il écrit; mais ses yeux l'assurent que ce qu'il écrit s'écrit effectivement de façon lisible.» On dira donc de "l'action intentionnelle" qu’elle... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 00:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

Hannah Arendt, La crise de la culture

  Hannah Arendt soutient que «la raison d'être de la politique est la liberté, et son champ d'expérience est l'action. Cette liberté (…) est l'opposé même de la "liberté intérieure".» En effet, «l'espace intérieur où le moi est à l'abri du monde ne doit pas être confondu avec le cœur ou l'esprit, qui existent et fonctionnent tous deux seulement en interrelation avec le monde.» À ce propos, «ce sens commun – que le Français nomme suggestivement le bon sens – nous révèle la nature du monde dans la mesure où il est un monde... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Jacques Arnould, Dieu versus Darwin

  Jacques Arnould note que nombre de chrétiens se sentent acculés entre «accepter une conception naturaliste et renier leur foi ou nier la représentation scientifique pour préserver le contenu de leur foi.» D’où la prétention de la théologie naturelle de «parvenir à comprendre la nature et à affirmer l'existence de Dieu sans avoir recours à une mystique ou à une révélation, mais seulement à la sphère du sens commun et de la raison naturelle (celle de la logique, des mathématiques et des sciences).» Pour le Père Boulet, «il est... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 00:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Tony Attwood, Le Syndrome d’Asperger

  Tony Attwood relève d’emblée que «l’enfant qui présente ce syndrome n’a pas l’air conscient des règles tacites de conduite sociale et peut dire ou faire des choses qui peuvent offenser ou ennuyer les autres.(…) Une fois ces règles de conduite expliquées, l’enfant les suit à la lettre, devenant alors pointilleux à l’extrême dès qu’un comportement viole la règle.(…) Là où d’autres enfants seront décidés à contourner ou transgresser les règles, l’enfant atteint d’un Syndrome d’Asperger met un point d’honneur à les faire... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 00:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Gregory Bateson, La nature et la pensée

  Gregory Bateson pose que «pour être stochastique, un processus a besoin non seulement d’une source de hasard, mais aussi d’un comparateur intrinsèque appelé “sélection naturelle” quand il s’agit de l’évolution, et “préférence” ou “renforcement” quand il s’agit de la pensée.» Partant, processus d’apprentissage et pensée créatrice suivent le même schéma que l’évolution dans la nature: «ce qui peut être appris à un moment donné est limité ou facilité par ce qui a été appris antérieurement, de sorte qu’il y a en fait un... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 00:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Damien Bazin, L'éthique économique

  Damien Bazin distingue «le calcul sur autrui [qui] est une maximisation de la fonction d'utilité.» Tandis que «le calcul altruiste réclame de relâcher les agrégats habituellement usités tels que "l'agent" ou "l'individu" au profit de la "personne".» Car, «les personnes sont des fins dont la libre substituabilité se heurte à l'éthique.» D’autant que «ce qui caractérise une personne par rapport à un individu est précisément la capacité de s'autocontraindre.» En effet, il remarque avec Rawls «que l'action exercée par devoir... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 01:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2018

Beauvois,Joule & Monteil. Perspectives cognitives et conduites sociales

  Selon Beauvois, Joule et Monteil, il existe de nos jours une norme d’internalité «définie comme la valorisation socialement apprise des explications des événements psychologiques qui accentuent le poids de l’acteur comme facteur causal.» Or, il apparaît que «pour l’enfant soumis aux systèmes de conduites effectivement libéraux (…), l’internalité peut apparaître comme la réalité causale des choses.» En revanche, «pour l’enfant soumis à des systèmes de conduites où s’affirment davantage les positions de pouvoir et de rapports... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 01:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Michel Benasayag, Organismes et artefacts

  Selon Michel Benasayag, «dans un système où la personne apparaît comme un individu séparé de son milieu et de son histoire, les moralistes appellent "choix volontaire" le moment où elle se croit mue par une force endogène qui lui permettrait de faire un choix libre. Cette force métaphysique et imaginaire tente seulement de donner une cohérence à l'ensemble des tropismes et surdéterminations qui constituent la singularité de chaque être humain.» En fait, «un organisme n'agit jamais par rapport à une totalité dont il aurait... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 01:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Susan Blackmore, La théorie des mèmes

  Susan Blackmore suggère que, «au lieu d’envisager nos idées comme nos propres créations, travaillant pour nous», nous les envisagions «comme des mèmes autonomes et égoïstes, qui n’œuvrent que pour se faire copier.» De fait, «nous pensions autrefois que le dessein biologique nécessitait un créateur, mais nous savons aujourd’hui que la sélection peut concevoir la totalité de ce dessein toute seule. De même, nous croyions jadis que le dessein humain nécessitait un concepteur conscient à l’intérieur de nous-même, mais nous... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 01:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

Alain Blanchet, Les stratégies intentionnelles des thérapeutes

  in Clinique de l'intentionnalité (collectif)   Alain Blanchet est d'avis que «l'excès de rigidité des représentations intentionnelles ou encore la difficulté de spécifier des intentions au fur et à mesure que l'action se réalise, pourraient concourir à ce que nous appelons l'état malade en psychopathologie.» Cependant, «cette relative instabilité de notre système mental se défendrait du chaos par l'illusion du moi ou par l'illusion de la capacité d'autrui à pouvoir nous aider dans la compréhension de nos propres... [Lire la suite]
Posté par Agoniste à 01:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]