414ZeE5iV1L

 

«Les conduites et les discours ne reçoivent pas leur sens de quelque chose qui se trouve "dans la tête" des agents ou des observateurs, mais de leur arrière-plan social et institutionnel.» Ainsi, «la plupart du temps je n'ai pas besoin d'interpréter ce que l'on me dit car je le comprends» et «nous nous comprenons parce que nous avons appris à agir selon des formes communes.» Dès lors, «"Comment pouvez-vous être jamais certain qu'un homme est réellement triste ?", demande le sceptique. "Qu'appelez-vous tristesse ?", lui répondons-nous.» Car, «L'intériorité est ce qui se montre : elle ne peut être conçue indépendamment des phénomènes d'expression variés et contrastés par lesquels elle se donne.» C'est pourquoi, «lorsque j'ai affaire à un autre, "je ne suis pas d'avis qu'il ait une âme". Notre rapport aux autres êtres humains ne repose pas sur une hypothèse ou une supposition qu'il faudrait justifier ou défendre, une proposition théorique qui pourrait être mise en doute. Il repose sur une disposition naturelle à réagir à leurs expressions, une attitude à leur égard qui est prérationnelle en ce sens qu'elle est le terreau dans lequel les différents jeux de langage s'enracinent.»