img090

in Penser et croire au temps des sciences cognitives (collectif)

 

«Les causalistes veulent expliquer l’action par l’intention de l’acteur mais ils comprennent l’intention comme une cause mentale qui produit la conduite de l’acteur. (…) Sinon on se trouverait dans la situation absurde pour un causaliste que ce qui n’est pas encore (le but) produit des effets.» Or, «les explications fonctionnelles que l’on trouve à l’œuvre en biologie ou en cybernétique sont des explications téléologiques.(…) Dans un système fonctionnel, les parties qui le composent sont là pour accomplir certaines fonctions et la téléologie revient à dire ce qu’elles doivent faire pour les remplir.» Simon souscrit au point de vue de Vincent Descombes : «Ce sont les usages établis qui permettent de décider de ce qui est dit, et donc de ce qui a été pensé, quand quelqu’un se fait entendre de quelqu’un. Ce sont donc bien des institutions du sens.» Pour arriver à la conclusion que «les systèmes intentionnels doués d’esprit sont alors conçus comme des systèmes téléologiques qui font appel bien davantage à une mise en ordre orientée, qu’à une causalité sur le modèle de celle des sciences de la nature.»