img088

Isabelle Schulte-Tenkhoff souligne que «la pérennité du potlatch en tant que modalité de l'échange cérémoniel met au défi l'anthropologie, dans la mesure où elle fait état de l'existence d'un autre ordre que celui préconisé par (...) la logique dominante des idées, qui assure précisément la cohérence et la continuité du système industriel.» Dans ce sens, «ce type de rapports aux choses et à autrui légitime, en fait, l'existence des communautés indiennes là où elles se trouvent, de surcroît en apparent anachronisme.(…) Ainsi les Indiens produisent et économisent, certes, mais de préférence en vue de l'épreuve communautaire constituée par les cérémonies et dons de richesses. Aujourd'hui, cette épreuve communautaire (...) dévoile avec force la logique qui la gouverne, notamment sur le plan des rapports sociopolitiques internes, où la quête de la personne semble toujours l'emporter sur le pouvoir par l'avoir.»