img064

in De la science à la philosophie (collectif)

 

Avec le concept de "proférence" hypnotique, Thierry Melchior met en lumière une «hypnose fermée, quotidienne, accrochée à nos rôles, nos statuts et nos croyances.» Dans laquelle si, par exemple, «un journaliste fait le commentaire en direct d’une séance au Parlement, il pourra avoir le sentiment que sa phrase “La séance est levée” a une fonction purement descriptive, purement constatative, et il en ira de même pour ses auditeurs.» Or, «si l’on se trouvait à une période où le pouvoir est contesté (…) les propos de ce journaliste n’apparaîtraient plus comme une simple description mais seraient entendus comme prenant part à la proférence abusive et illégitime du prétendu président d’un pseudo-Parlement.» Et de se demander «dans quelle mesure il n’en va pas de même pour toutes les propositions descriptives.» Semblablement, «la “thérapie focalisée sur la solution” va même jusqu’à se servir presque exclusivement du principe de proférence: on invite simplement le patient à parler des exceptions à ses difficultés.» Ces questions «présupposent toutes que le changement a déjà eu lieu, elles interrogent sur ses diverses modalités, et par là elles ne cessent de le proférer et d’en favoriser la réalisation effective.»