img039

Il apparaît à Erving Goffman que «la façon dont une personne accomplit sa part de figuration et aide les autres à accomplir la leur représente le niveau de son acceptation des règles fondamentales de l’interaction sociale.» Et en effet, «tout autant que d’amour-propre, le membre d’un groupe quelconque est censé faire preuve de considération.» Car, «celui qui risque une affirmation ou un message, si banal soit-il, engage et, en un sens, met en danger toutes les personnes présentes, y compris lui-même.(…) Il n’est donc pas surprenant que celui à qui on ne peut faire confiance en ce domaine sème la perturbation.» Cela explique aussi «l’angoisse d’avoir fait perdre la face à un autre, ou la colère pour l’avoir perdue soi-même.(...) Ces émotions (…) s’ajustent si précisément à la logique du jeu rituel qu’il serait (...) difficile de les comprendre en son absence. Même le caprice d’un enfant qui réclame quelque chose et se le voit refuser n’est pas l’expression irrationnelle de sa frustration, mais bien un mouvement rituel par lequel il manifeste qu’il possède déjà une face dont la perte n’est pas chose négligeable. Il arrive même que des parents sensibles admettent ces démonstrations, car ils y voient l’ébauche du moi social.»