img028

Gilles Dowek demande: «Comment saurions-nous où aller acheter des éclairs au café, si nous n’étions pas capables du raisonnement: “Les éclairs au café sont des gâteaux, les gâteaux sont vendus chez les pâtissiers, donc les éclairs au café sont vendus chez les pâtissiers” ?» Cependant, «la recherche d’un raisonnement ne se ramène pas à l’application d’une méthode systématique, mais uniquement à l’application d’une méthode partielle poursuivant sa recherche à l’infini quand la phrase n’est pas démontrable.» Alors que «quand on commence un calcul, on a l’assurance qu’on va le terminer, et on peut en général évaluer a priori combien de temps ou combien de travail cela va demander.» Mais, «pour les optimistes, l’impossibilité de réduire le raisonnement au calcul (donnant toujours un résultat) montre que le raisonnement est un outil intrinsèquement plus puissant.» En revanche, «si le raisonnement permet de démontrer une chose et son contraire, il s’agit alors d’une véritable faillite.(…) Les théories incohérentes sont des définitions incorrectes de l’univers de leur discours car dans un univers donné, il est impossible qu’une phrase soit à la fois vraie et fausse.»