img014

«Aucune créature humaine ne survit ni ne subsiste sans la dépendance d'un environnement qui lui assure une assistance.» Or, à l'évidence «le refoulement de la dépendance, et, en particulier, de la forme sociale de la vulnérabilité à laquelle elle conduit, sert à établir une distinction entre ceux qui sont dépendants et ceux qui ne le sont pas.» Par ailleurs, «les raisons pour lesquelles telle ou telle personne ne sera pas pleurée, ou pour lesquelles il a déjà été établi qu'elle n'est pas digne d'être pleurée, sont qu'il n'y a pas actuellement de structure qui puisse soutenir une telle vie. Ce qui implique que selon les modèles de valeurs dominants, une telle vie se trouve dévaluée, et qu'on ne juge pas qu'elle soit digne d'être soutenue ou protégée en tant que vie.» Dans ce contexte, «faut-il rechercher l'affirmation de soi dans des termes qui permettraient à ma vie d'être évaluée ou dois-je proposer une critique de l'ordre dominant des valeurs ?» Car, «si je dois délibérer sur la meilleure vie à vivre, alors je dois supposer que la vie que j'essaie de mener peut être affirmée en tant que vie et que je peux l'affirmer comme telle à la première personne, quand bien même on ne pourrait pas l'affirmer comme telle de manière générale.»